image.jpg

Comment s'inscrire

à Pôle Emploi ?

Si vous recherchez un emploi, vous pouvez vous inscrire à Pôle emploi à tout moment. 

Si vous n'avez jamais été inscrit, il s'agit d'une première inscription.

 

​Pour percevoir des allocations chômage, vous devez avoir travaillé une période minimale de travail dite "durée d'affiliation". Il faut aussi s'inscrire au plus tard dans les 12 mois qui suivent la fin de votre contrat. 

 

Inscription en ligne : 
Vous devez créer votre espace personnel sur le site de Pôle emploi.
Vous devez remplir vos informations personnelles en utilisant :

  • Votre pièce d'identité

  • Votre numéro de sécurité sociale

​Vous pouvez compléter par la suite votre espace personnel avec les documents suivants :

  • Le motif de votre inscription

  • Vos diplômes et qualifications

  • Votre CV (facultatif mais recommandé) 

  • Informations concernant votre parcours professionnel (certificat de travail, fiches de paie, attestation Pôle emploi)

  • Vos coordonnées bancaires (RIB français à votre nom) pour recevoir l'allocation chômage, si vous y avez droit.

 

La date d'effet de votre inscription débute le jour de votre enregistrement par internet.

Une fois l'inscription enregistrée, votre espace personnel est créé automatiquement sur le site de Pôle emploi.

Dans votre espace personnel Pôle emploi vous retrouverez ensuite les documents suivants :

- Attestation d'inscription
- Avis de changement de situation
- Notice d'information sur vos droits et obligations

 

Dans les 30 jours suivant votre inscription, vous aurez un entretien professionnel avec un conseiller Pôle emploi.


Un salarié peut-il percevoir l'allocation chômage en cas de démission ?

Oui.

Dans les cas suivants : 

  • Démission d'un nouvel emploi (après un licenciement)

Votre démission est légitime, si vous remplissez les 2 conditions suivantes  :
- Vous avez été licencié(e) 
- Vous avez repris une activité salariale à laquelle vous avez mis fin volontairement moins de 65 jours ouvrés après la date de l'embauche.

 

Si l'employeur rompt votre CDI alors que vous aviez démissionné de votre poste précédent pour ce nouveau poste, vous avez droit à l'ARE dans les conditions suivantes :

- votre nouvel employeur met fin au CDI avant l'expiration d'un délai de 65 jours ouvrés suivant la date de l'embauche,
- et vous avez travaillé sans interruption pendant au moins 3 ans (quel que soit le nombre d'employeurs) avant votre démission.

  • Déménagement (pour suivre la personne avec qui vous vivez en couple ; après un mariage ou un Pacs ; victime de violences conjugales ; enfant handicapé placé dans une structure éloignée)

 

  • Départ en formation

Votre démission est légitime si elle est justifiée par l'entrée dans une formation qualifiante après avoir démissionné :
- d'un contrat aidé (CUI ou ancien contrat),
- ou d'un CDDI.

 

Avant de quitter votre emploi, vous devez suivre au préalable le dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé du conseil en évolution professionnelle (CEP).

 

  • Non-paiement de votre salaire

Si votre employeur ne vous verse pas tout ou partie de votre salaire, votre démission est légitime dès lors que vous justifiez de cette situation (ordonnance de référé du conseil de prud'hommes condamnant votre employeur à payer les sommes dues).

 

  • Vous êtes victime d'actes délictueux au travail

Votre démission est légitime si vous êtes victime d'actes délictueux dans le cadre de votre travail (violences physiques, harcèlement...).

 

A savoir : vous devez justifier avoir déposé une plainte pour l'un de ces motifs (récépissé de dépôt de plainte à joindre à la demande).

 

  • Création ou reprise d'entreprise

Pour pouvoir bénéficier de l'ARE dans le cas d'une démission pour création ou reprise d'entreprise, il vous faut remplir 3 conditions spécifiques : 

- Vous quittez votre emploi pour créer ou reprendre une entreprise qui doit être enregistrée au registre du commerce et des sociétés (RCS)
- Vous n'avez pas perçu l'ARE après la fin de votre activité salariée
- L'activité de votre entreprise cesse pour des raisons indépendantes de votre volonté

 

  • Projet de reconversion professionnelle

Pour pouvoir bénéficier de l'ARE dans le cas d'une démission pour projet de reconversion professionnelle, il vous faut remplir 3 conditions spécifiques :

- Vous devez démissionner d'un CDI après le 31 octobre 2019
- Vous avez exercé une activité salariée continue de 5 ans (soit 1 300 jours travaillés), chez un ou plusieurs employeurs, dans les 60 mois qui précèdent votre fin de contrat de travail
- Vous poursuivez un projet réel et sérieux de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation ou un projet de création d'entreprise

​Avant de quitter votre emploi, vous devez suivre au préalable le dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé du conseil en évolution professionnelle (CEP).

Attention : si votre demande de CEP se fait après la rupture du contrat de travail, le projet ne sera pas recevable et vous ne pourrez pas bénéficier de l'allocation chômage.

​Votre projet professionnel doit être validé par une commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR).

Vous devez vous inscrire comme demandeur d'emploi dans les 6 mois qui suivent la validation de votre projet.

Pôle emploi vérifie que vous avez bien accompli les démarches prévues et inscrites dans votre projet de reconversion.

Si tel est le cas, vous êtes indemnisé comme n'importe quel demandeur d'emploi, pendant et après la période de mise en œuvre du projet.

Toutefois, après 121 jours (4 mois environ), vous pouvez demander à Pôle emploi le réexamen de votre situation pour obtenir l'ARE.

Une instance paritaire régionale se charge alors de vérifier les 2 conditions suivantes :

Vous remplissez les conditions d'attribution de l'ARE (autres que la condition de privation involontaire d'emploi)
Vous apportez des éléments attestant de vos recherches actives d'emploi, vos éventuelles reprises d'emploi de courte durée et vos démarches pour entreprendre des formations.
Si votre demande est acceptée, le point de départ du versement de l'ARE est fixé au 122ème jour de chômage.

 

Keyboard and Mouse

Besoin d'aide ? 

+33 6 27 45 87 02